Radios

Laurent Sigé : “Netanyahou faible face aux ultra-orthodoxes lors du confinement”

single image

CHRONIQUES POUR LA PAIX :   LAURENT CIGÉ répond aux questions de Paul Ouzi Meyerson sur la sédition des ultra-orthodoxes en Israël qui s’opposent aux mesures prises par le gouvernement  pour combattre l’épidémie de Coronavirus.

Israël s’apprête à sortir de son deuxième confinement, ce dernier traitement de choc contre l’épidémie a duré un mois ! Épreuve difficile, socialement, économiquement, psychologiquement . D’autant plus difficiles que ce confinement a été accompagné de confrontations violentes avec les ultra-orthodoxes et sur fond de manifestations incessantes contre le Premier ministre Netanyahou, sa politique sanitaire et économiques ainsi que ses affaires judiciaires. Aujourd’hui, une personne hospitalisée sur deux  à cause du Coronavirus est issue de la communauté ultra-orthodoxe. 

Laurent CIGÉ est diplômé de l’Université hébraïque de Jérusalem. Ancien porte-parole (démissionnaire) du Parti  Travailliste, il dirige une entreprise ayant des points de vente dans tout le pays.

CLIQUER SUR LE LIEN (flèche) CI-DESSOUS POUR ÉCOUTER L’ÉMISSION DE RADIO SUR JUDAïQUES FM (94,8) 

 

Laurent Cigé  reconnait que le gouvernement Netanyahou a lutté avec succès contre le Coronavirus  lors du premier confinement. Par contre, il estime que le deuxième confinement  a été “de type politique car il ne s’agissait pas de défendre la population contre l’épidémie mais de satisfaire aux exigences des religieux ultra-orthodoxes qui sont les alliés parlementaires incontournables du Premier ministre”.

Le chef d’entreprise souligne que “cette situation est le résultats  de nombreuses années de concessions faites aux ultra-orthodoxes sur tous les plans. Depuis 1948, ils ont bénéficié d’une autonomie de plus en plus grande vis-à-vis de l’Etat et des lois d’Israël. Aujourd’hui voilà le résultat”.

Laurent Cygé n’accepte pas l’argument qui consiste à objecter que “si l’on arrête la vie religieuse grégaire des ultra-orthodoxes pendant le confinement on doit aussi  mettre fin aux manifestations anti Netanyahou au même moment. Pourquoi faire une différence ?”. L’ancien membre du Parti Travailliste constate “qu’il n’y a pas eu de contamination à cause des rassemblements anti gouvernementaux, 90 % des participants portaient des masques et étaient à l’extérieur. Quand l’exécutif et la Knesset (parlement) ont interdit les manifestations, il y a deux semaines, les démocrates mécontents ont cessé leur mouvement alors que les religieux orthodoxes continuaient leurs actions séditieuses et violentes”. 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publique.

En voir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services