Élections Israël 2019 Radios

Denis Charbit : “l’alliance Gantz-Lieberman clé des élections à la Knesset”

single image

CHRONIQUES POUR LA PAIX –  Denis CHARBIT est Maître de conférence en Sciences Politiques à l’Université ouverte de Tel-Aviv. Il a écrit de nombreux ouvrages dont le dernier en date, “Israël et ses paradoxes”, est publié aux éditions «Le Cavalier Bleu». Il répond aux questions de Paul Ouzi MEYERSON sur les enjeux des prochaines élections à la Knesset qui auront lieu le 17 septembre.

CLIQUER SUR LE LIEN (flèche) CI-DESSOUS POUR ECOUTER L’EMISSION SUR Judaïques FM (94,8)

 

C’est la rentrée, nous regardons vers nos travaux à venir et envisageons déjà les fêtes de Tichri. De plus, se pointent à l’horizon les élections législatives en Israël, événement toujours important pour les citoyens de ce pays et pour le peuple Juif en général. Mais cette fois, les élections du 17 septembre paraissent plus graves qu’à l’ordinaire bien que nous ayons déjà connu plusieurs scrutins s’étant déroulés dans des contextes dramatiques. Alors pourquoi cette impression de gravité aujourd’hui ?

Peut-être, parce qu’il s’agit d’une réplique électorale car la dernière consultation s’est terminée par une impasse gouvernementale ? Peut-être aussi, parce que l’on s’aperçoit que le système politique de Benyamin Netanyahou atteint ses limites ? Peut-être enfin, parce qu’à Gaza, en Cisjordanie et sur la frontière Nord du pays les périls demeurent ?

Nous avons demandé à DENIS CHARBIT de répondre à nos interrogations. Le politologue israélien estime que ce qui est nouveau dans ce scrutin c’est qu’ “Avigdor Lieberman et son Parti, Israël Beiteinou, abandonnent Netanyahou au profit de Gantz et sa formation Blanc-Bleu”. Denis Charbit soutient que ces deux groupes politique peuvent s’entendre idéologiquement car “si le Parti Travailliste a siégé au gouvernement de Netanyahou en 2013, alors pourquoi pas Gantz avec Lieberman”. Il ajoute : “le parti Blanc Bleu est une espèce de Likoud sans Bibi en ses ennuis judiciaires et son culte de la personnalité, sans ses attaques contre les institutions étatiques et avec une approche plus diplomatique des relations avec les arabes”. Denis Charbit, suite aux prises de positions d’ouverture politique d’Ayman Odeh, l’un des leaders de la Liste Arabe Unifiée, considère que la gauche israélienne et le centre gauche devraient faire “tomber la muraille de Chine avec les formations arabes israéliennes qui acceptent de jouer le jeu de la démocratie du pays et posent des conditions qui sont acceptables tout en sachant que l’abandon de l’occupation de la Cisjordanie ne peut pas être un préalable pour rejoindre la majorité”.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

single image
Articles Radios

Meïr Waintrater : “le devoir de défendre le principe de l’État juif et démocratique et les institutions qui l’incarnent”

CHRONIQUES POUR LA PAIX –  Meïr Waintrater est président de l’organisation JCall. Longtemps il a dirigé la rédaction de L’Arche, “le mensuel du judaïsme français”. C’est également un historien de l’antisémitisme. Il répond aux questions de Paul Ouzi MEYERSON...
En voir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services