F. Hollande reçoit les associations juives américaines

 François Hollande, Président de la République française, a reçu le 6 février dernier une délégation de la « Conférence des organisations juives américaines ». Celle-ci regroupe 51 responsables d’associations des Etats-Unis. La réception s’est tenue au Palais de l’Elysée en présence du Ministre de l’intérieur, Manuel Valls.

 

A cette occasion, François Hollande a tenu à assurer ses visiteurs américains sur la fermeté de la République Française à assurer la sécurité de ses citoyens d’origine juive. Il a notamment souligné à ce propos que « Les communautés juives du monde entier perçoivent tout acte antisémite, tout propos, comme une violence qui les concerne directement. Sachez qu’il en est de même de la République française qui vit comme une atteinte à son essence la plus profonde toute agression commise sur son territoire contre un juif parce que juif. “

Concernant la situation dans les pays du Moyen-Orient, le Président de la République a déclaré : « Vous êtes vigilants sur ce qui se passe dans le monde, mais vous êtes aussi aux côtés d’Israël. Parce que pour les juifs du monde entier, je sais ce que représente Israël. Je mesure aussi la crainte qui est la vôtre, parce que c’est aussi la nôtre, par rapport à la prolifération nucléaire et la volonté, jusque-là non démentie de l’Iran, de vouloir accéder à l’arme nucléaire.

Je recevais, il y a quelques jours, le Vice-président des Etats-Unis, Joseph BIDEN et nous avons partagé nos analyses sur ce qui pouvait se produire en Iran.

Nous avons lancé un nouvel avertissement, appelé à une négociation, exigé la transparence et surtout le renoncement clair par l’Iran à la recherche de tout ce qui pourrait lui permettre d’accéder à l’arme nucléaire. Il y a les sanctions, elles seront renforcées. Elles sont couteuses pour la population de l’Iran et nous le savons. Elles sont nécessaires, car nous devons contraindre l’Iran à renoncer.   

La France est aussi aux côtés d’Israël pour l’affirmation de son droit à la sécurité, c’est-à-dire le droit à défendre sa propre existence. Nous sommes aussi aux côtés des Palestiniens pour qu’ils puissent disposer d’un Etat. C’est l’intérêt même d’Israël car tant que la Palestine n’aura pas de frontières reconnues, Israël n’en aura pas non plus. Tant que la Palestine n’aura pas conquis la stabilité, Israël n’aura pas conquis la sécurité.

Nous souhaitons donc qu’il y ait une reprise des négociations. Faut-il encore que toutes les parties veuillent aboutir, non pas à ouvrir la négociation, mais à la conclure. »

François Hollande a conclu son discours en affirmant la volonté politique de la France de  lutter contre le terrorisme et en rappelant que cette volonté était la raison essentielle de son engagement armé au Mali.

 

Cliquer pour lire le discours complet du Président de la République lors de la Conférence des organisations juives américaines

 

Laisser un commentaire