Radios

ELIE BARNAVI : “Rien ne sortira du plan Trump ! “

single image

CHRONIQUES POUR LA PAIX – ELIE BARNAVI répond aux questions de PAUL OUZI MEYERSON sur la visite stratégique de MIKE POMPEO, le secrétaire d’état américain, en Israël. Le responsable de la diplomatie US a rencontré Netanyahou et Gantz, le 13 mai dernier, et évoqué avec eux la question de l’annexion de la vallée du Jourdain et des colonies juives prévue dans le cadre “deal du siècle” du président TRUMP.

ELIE BARNAVI, a été ambassadeur d’Israël en France. Universitaire, historien et écrivain, il est actuellement directeur scientifique du Musée de l’Europe à Bruxelles.

CLIQUER SUR LE LIEN (flèche) CI-DESSOUS POUR ECOUTER L’EMISSION DE RADIO SUR JUDAIQUES FM (94,8)

 

Elie Barnavi rappelle que deux thèses sont en présence quant à l’annexion prochaine de certains territoires de la Cisjordanie par Israël : celle qui soutient que Netanyahou ne la fera pas car  si telle était sa volonté il l’aurait exécutée depuis longtemps avec le soutien du Président Trump qui est au pouvoir depuis trois ans ; celle qui affirme que l’annexion aura lieu parce que le président TRUMP en a besoin pour satisfaire sa base d’électeurs évangélistes  dans la perspective d’élections présidentielles difficiles pour lui (pandémie et effacement d l’économie américaine). L’ancien ambassadeur tend à penser que “Netanyahou fera l’annexion, mais la question est : de quelle façon, selon quelles modalités, quand ? Il y a une date prévue dans le cadre de l’accord avec Benny Gantz le 1er juillet”.  Elie Barnavi reconnaît que l’affaire est “extraordinairement compliquée” car elle remet profondément en cause les relations avec les palestiniens, les jordaniens, les autres pays arabes limitrophes, sans oublier l’Union européenne. “L’issue de tout cela n’est pas clair du tout”, souligne-t-il…

Elie Barnavi constate le que Gantz et Netanyahou sont en désaccord sur la manière de procéder à l’annexion. Le premier voudrait agir avec l’assentiment de la communauté internationale, ce qui paraît illusoire, le second se contenterait du soutien US pour annexer dans le cadre du “plan Trump”. “Il n’y a pas de convergence entre eux sur ce sujet, d’ailleurs ils ne s’entendent sur pas grand chose et le manque de confiance est total entre les deux partis”, constate l’ancien ambassadeur.

Elie Barnavi estime que “le plan Trump est mort-né, rien n’en sortira, c’est un objet politique à consommation interne en Israël et aux USA”. Pour l’ancien ambassadeur, la solution “deux peuples pour deux Etats”  (Israël/Palestine) n’est pas obsolète, bien qu’en souffrance, car “il n’y a pas d’autres solutions raisonnables pour maintenir un état Juif et démocratique, reste à savoir combien de temps et de souffrances il nous faudra pour y parvenir”.

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

En voir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services