Non classé

Ouest France 30 avril 2011La diaspora non alignée sur Netanyahou

30 avril 2011

La diaspora non alignée sur Netanyahou

Il y a un an, le 3 mai 2010, un Appel à la raison était lancé au Parlement européen par d’importantes personnalités juives européennes pour se démarquer de la politique de colonisation suivie par le gouvernement de Benyamin Netanyahou. Dans le sillage du mouvement JStreet né en 2008 aux Etats-Unis,JCall n’est lié à aucun parti israélien. Ce mouvement entend simplement exposer des désaccords tout en manifestant son attachement à l’Etat d’Israël.

Une erreur politique et une faute morale

L’appel à la raison lancé par ce mouvement pose en quelques phrases les enjeux. « Nous voyons que l’existence d’Israël est à nouveau en danger. Loin de sous-estimer la menace de ses ennemis extérieurs, nous savons que ce danger se trouve aussi dans l’occupation et la poursuite ininterrompue des implantations en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est, qui sont une erreur politique et une faute morale ». Parmi les signataires, on trouve notamment Elie Barnavi, Alain Finkielkraut, David Grossman, Abraham B. Yahoshua, Bernard-Henri Lévy, Daniel Cohn-Bendit etc…

Le mois dernier, les éditions Liana Levi ont publié un petit ouvrage (Les raisons d’un appel) qui reprend quelques textes écrits par ces signataires ainsi que l’appel qui les unit. On peut ainsi lire Elie Barnavi s’inquiéter de l’heure « grave » que traverse Israël, « la solitude d’Israël est totale », écrit-il, jamais « l’Etat juif n’a été aussi isolé sur la scène internationale ». L’ancien ambassadeur d’Israël en France de décrire une série de mesure qui, prise en Europe choquerait, et ne provoquent selon lui que trop peu de réactions. « Projets de loi racistes, appels publics de rabbins – fonctionnaires payés par l’Etat – à ne pas louer des appartements aux Arabes et aux étrangers, expulsions d’enfants d’immigrés, maccarthysme dans les universités, et j’en passe ».

David Grossman, Israël, l’écriture et la paix

Mais le texte le plus émouvant est sans doute celui de l’écrivain David Grossman, « ce que je connais de la guerre me donne le droit de parler de la paix ». Ce qu’il connaît, c’est bien sûr la perte d’un fils au combat, durant la guerre menée au Sud Liban en 2006. « Il est important » écrit David Grossman, « de réanimer constamment et intensivement la conscience terrifiée et paralysée des Israéliens et des Palestiniens pour lesquels le mot « paix » est devenu synonyme d’illusion, d’hallucination, sinon de piège mortel ».

« Tragiquement », poursuit l’écrivain israélien« Israël n’a pas réussi à guérir l’âme juive de sa blessure fondamentale, la sensation amère de ne jamais se sentir chez soi dans ce monde ».

Dans ce texte magnifique, Grossman évoque le rôle de la littérature, « sa capacité de restaurer notre face humaine », et celui de l’écriture, « la meilleure façon de combattre l’arbitraire ».

Avant de conclure :

« Cela est vrai pour un être humain, mais également pour les sociétés et les peuples. Si seulement mon pays, Israël, pouvait trouver la force d’écrire à nouveau son histoire, s’il pouvait avoir le courage d’affronter d’une façon nouvelle son histoire tragique, s’il pouvait se recréer en elle. Si nous pouvions trouver les forces spirituelles nécessaires pour faire la différence entre les vrais dangers qui en effet nous guettent et les puissants échos des catastrophes et des tragédies qui nous ont frappés dans le passé. Que nous ne soyons plus les victimes, ni de nos ennemis, ni de nos propres frayeurs. Qu’enfin nous arrivions à la maison ! ».

Les raisons d’un appel

Editions Liana Levi – 128 pages – 7 euros

Le site de JCall

Accueil

Le site de JStreet

Quelques signataires

Serge Blisko, David Chemla, Elie Chouraqui, Line Cohen Solal, Claude Cohen Tannoudji, Daniel Cohn-Bendit, Boris Cyrulnik, Elisabeth de Fontenay, Etienne Emile-Beaulieu, Alain Finkielkraut, Pierre Hassner, Serge Hefez, Danielle Hoffman-Rispal, David Kessler, Georges Kiejman, Patrick Klugman, Jack Lang, Claude Lefort, Ivan Levaï, Bernard Henri Levy, Pierre Nora, Vincent Peillon, Elisabeth Roudinesco, Henry Rousso, Pierre Schapira, Dominique Schnapper, Michel Serfaty, Maurice Szafran, Gérard Unger, Haïm Vidal Séphiha, Henri Weber, Michel Zaoui…

http://international.blogs.ouest-france.fr/archive/2011/04/30/la-diaspora-non-alignee-sur-netanyahou.html

En voir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services