Opinion : ces sites populistes juifs qui servent la soupe à l’extrême droite antisémite …

La semaine dernière, avant de revenir sur sa décision lundi, la RATP (compagnie de transports parisiens) avait exigé la suppression de la mention « au bénéfice des chrétiens d’Orient » sur une affiche annonçant le concert du groupe de chanteurs catholiques « Les Prêtres », en application d’une réglementation interne de la RATP prévoyant notamment un strict respect du “principe de neutralité du service public“ et arguant de ce fait de son “refus de prendre parti dans un conflit de quelque nature qu’il soit“ (1)

Samedi 4 avril, le site égalité et réconciliation.fr du “national socialiste“ (sic) auto-proclamé et assumé a. soral mettait en cause « le juif » Gérard Unger dans cette affaire ( “activiste communautariste de premier plan” (sic) , métaphore à peine voilée) ; celui-ci dirigeant la société Métrobus, citée dans le dossier en tant que régie publicitaire (partenaire commercial externe chargé de la commercialisation des espaces publicitaires). Or, le patron de la régie publicitaire en question (filiale de Publicis) n’est autre que le président de JCall France …

Il n’en fallait visiblement pas plus pour que, le lendemain même, croyant tenir un scoop “scandaleux“, et en contradiction totale avec la plus élémentaire déontologie journalistique (profession à laquelle il prétend appartenir), lemondejuif.info publie à son tour sur son site – sans même prendre la peine de contacter Gérard Unger pour vérifier quoi que ce soit – un texte très violent contre JCall et son président ; présentant l’homme comme « pro palestinien » (insulte ultime dans ce milieu) et l’organisation comme « une association juive gauchiste pro-palestinienne, qui prône l’expulsion des Juifs de Judée-Samarie » (sic).

Immédiatement, “l’information“ devait être reprise dans les mêmes termes par toute la clique habituelle des sites populistes et ultra-communautaristes juifs, hostiles par principe à toute solution de paix au Proche Orient, tels qu’europe-israël.com, liguededefensejuive.com (ldj), jssnews.com … mais également de multiples sites d’extrême droite antisémites et conspirationnistes comme ripostelaïque.com, breizatao.com, nationspresse.info de Louis Aliot (FN) … trop heureux de pouvoir mettre en cause un juif en tant “qu’ennemi désigné des chrétiens“. (Quand on connaît l’engagement humaniste de Gérard Unger au sein d’organisations antiracistes de premier plan, il y a de quoi s’insurger).

Par ses pratiques contre l’éthique la plus élémentaire, alliant l’amalgame, l’amateurisme, la mauvaise foi et la calomnie, “Le Monde Juif“ et ses acolytes ont donc délibérément, et sans scrupule, servi la soupe aux pires ennemis des démocrates et de la communauté juive de France en portant gratuitement atteinte à l’image d’un homme honorablement connu, membre du Crif et vice Président de la Licra, pour saisir ce qu’ils ne voyaient que comme une opportunité inespérée de s’en prendre à un adversaire politique modéré et responsable, partisan d’une paix équitable et de la “solution à deux Etats“.

Il est aujourd’hui plus que temps de dénoncer enfin cette “presse“ de caniveau qui n’emploie rien d‘autre que les procédés habituels des plus infréquentables groupuscules d’extrême droite qu’elle prétend par ailleurs combattre et auxquels elle s’apparente, en fait, et par l’esprit et par les méthodes les plus indignes. Plus que temps que les juifs républicains de ce pays, quelles que soient leurs affinités politiques, rejettent enfin ces pyromanes, prêts à tout pour nuire à un adversaire politique respectable. Plus que temps que JCall, réseau juif européen sioniste pour la paix et la solution à 2 Etats, comme plus de la moitié des citoyens israéliens issus des partis démocratiques (Meretz, travaillistes, centristes, droite modérée… ) ne laisse plus ces adversaires “de l’intérieur“ user de ces procédés infâmes, dont ils sont devenus coutumiers, sans réagir vigoureusement.

Emmanuel Gellman (membre du bureau de JCall France)

Unger G

Gérard UNGER, président de JCall France et PDG de la Sté Métrobus, délibérément mis en cause dans “l’affaire“ de la RATP en tant que “juif“

Laisser un commentaire