Articles

CCLJ Bruxelles : salue le gouvernement d’urgence en Israël, déplore la voie ouverte à l’annexion

single image
Le CCLJ salue la constitution d’un gouvernement d’urgence nationale en Israël, mais déplore la voie ouverte à l’annexion des colonies

Jeudi 23 avril 2020 par Isi Halberthal, Président du Centre communautaire laïc juif – David Susskind

Le Centre communautaire laïc juif – David Susskind (CCLJ) se réjouit qu’après 484 jours de blocage politique et trois élections législatives, un gouvernement d’urgence nationale de plein exercice dirige enfin le pays et puisse ainsi poursuivre efficacement la lutte contre le coronavirus qui a été menée de façon exemplaire jusqu’ici.

Nous regrettons toutefois que l’accord de gouvernement passé entre Benny Gantz et Benjamin Netanyahou permet à ce dernier de demeurer Premier ministre alors que son procès pour corruption, fraude et abus de biens de sociaux doit commencer le 24 mai prochain.

En modifiant la composition de la commission de sélection des juges dans un sens très favorable à Benjamin Netanyahou, l’accord de gouvernement permet à ce dernier de s’opposer à de futures nominations de magistrats jugés trop incommodants. En outre, l’accord de gouvernement laisse à Benjamin Netanyahou des possibilités d’échapper à une condamnation à une peine de prison au terme d’un procès qui pourrait durer quatre ans.

Nous déplorons que cet accord de gouvernement ouvre très clairement la voie à l’annexion de la vallée du Jourdain et des colonies israéliennes en Territoires palestiniens. Bien que Benny Gantz ne souhaite pas voir cette mesure s’appliquer, Benjamin Netanyahou et ses alliés entendent présenter dès le mois de juillet un décret d’annexion au gouvernement et au parlement ensuite.

Ceci compromettra significativement le processus de paix construit sur la base de deux peuples deux Etats, mais aussi la sécurité de l’Etat. Nous espérons que les voix d’experts incontestables en la matière puissent convaincre les responsables politiques des menaces existentielles que cette politique annexionniste fait peser sur Israël. L’Etat-major de l’armée israélienne et de nombreux responsables de services de sécurité craignent que l’annexion remette en cause les accords conclus avec l’Egypte et la Jordanie, provoque la chute de l’Autorité palestinienne et suscite une vague de violences portant gravement atteinte à la sécurité d’Israël.

Nous doutons donc que ce gouvernement d’urgence nationale puisse surmonter les fractures importantes qui traversent aujourd’hui Israël. Ce n’est pas en sapant les fondements de l’Etat de droit ni en menant une politique d’annexion en Territoires palestiniens que ce gouvernement garantira la sécurité des Israéliens ni ne renforcera la démocratie israélienne à laquelle nous sommes indéfectiblement attachés.

Cliquer pour lire l’original du communiqué du CCLJ

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publique.

En voir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services