Où en est le mouvement national palestinien ? Quelles sont ses options ? Rencontre-débat avec Bernard Ravenel

Lundi 15 janvier à 20 h 30, nous recevrons avec La Paix Maintenant au cercle Bernard Lazare* Bernard Ravenel **, ancien président de l’association France-Palestine Solidarité et de la plate-forme des ONG françaises pour la Palestine de 2001 à 2009

Á l’occasion de la sortie en septembre 2017, aux éditions de l’Harmattan, de l’ouvrage consacré par lui à La Résistance palestinienne : des armes à la non-violence, Marc Lefevre, porte parole de La Paix Maintenant, l’interrogera sur la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui le mouvement national palestinien et sur ses options.

* CBL, 10 rue Saint Claude, Paris 3 (M° St Sébastien-Froissart).

PAF 5 € ; Entrée gratuite pour les adhérents à jour de leur cotisation 2017

** Agrégé d’histoire et professeur en classe préparatoire à Sciences Po Paris, Bernard  Ravenel axe son travail sur les questions méditerranéennes. Auteur de nombreux livres et articles consacrés aux problèmes du Maghreb et du Mashreq, il est membre du comité de rédaction de la revue Confluences-Méditerranée. Militant anticolonialiste de longue date, il fut président de l’association France-Palestine Solidarité et de la plate-forme des ONG françaises pour la Palestine de 2001 à 2009 — condamnant tout dérapage antisémite dans la lutte en faveur du peuple palestinien et finissant par en démissionner sans rien abandonner de son engagement : il est l’un des organisateurs du Tribunal Russel sur la Palestine, dont les travaux ont commencé en mars 2009.
Après avoir été membre du PCF, Bernard Ravenel participe à la fondation en 1960 du PSU, dont il rejoint le courant marxiste-révolutionnaire en 1970. Membre du bureau national à partir de 1972, il assume de 1974 à 1984, la responsabilité du secteur international avant de contribuer  en 1990, à la dissolution du PSU, théorisée par lui. On peut lire sous sa plume l’histoire de cette aventure idéologique et militante aux éditions La Découverte, Quand la gauche se réinventait — Le PSU, histoire d’un parti visionnaire, 1960-1989.

Laisser un commentaire