La solution à deux États en danger


JCall, le réseau juif européen pour Israël et pour la paix, exprime sa profonde préoccupation suite à l’annonce par le gouvernement israélien de la construction de trois mille unités de logement en Cisjordanie et à Jérusalem-est.

L’aspect le plus inquiétant de cette décision est le projet de développer la présence israélienne dans la zone E1, située entre Jérusalem et Maalé Adoumim. Un tel projet diviserait la Cisjordanie en deux parties pratiquement disjointes, et de ce fait, il empêcherait d’y créer un Etat palestinien viable jouissant de la continuité territoriale.

Citoyens juifs européens, partageant un lien indéfectible avec l’État d’Israël et un profond souci de son avenir en tant qu’État juif et démocratique, nous avons le devoir de nous élever contre une annonce qui, si elle était suivie d’effet, ajouterait un nouvel obstacle à un processus de paix israélo-palestinien déjà mal en point, et mettrait gravement en danger une solution pacifique au conflit fondée sur la coexistence de deux États souverains.

1 Response

  1. Berville

    Mille fois d’accord avec vous ; encore plus qu’un nouvel obstacle à la paix, cette poursuite des constructions en Cisjordanie a tout d’une provocation.

Laisser un commentaire