Le seder Pessah du cinquantenaire

Nous avons organisé le 11 avril un seder Pessah alternatif et laïque, en collaboration avec La Paix Maintenant et l’Association pour un Judaïsme Humaniste et Laïque (AJHL).

2017 marquant le cinquantième anniversaire de la guerre des Six Jours qui fut, certes, une guerre de défense mais aussi le début de l’occupation des territoires palestiniens, des soirées de seder ont été organisés, tout au long de la semaine de Pessah, en Israël et en diaspora dans le cadre de la campagne SISO, « Save Israël Stop the Occupation ».

Une Haggadah spéciale, “Haggadat Hayovel“, a été éditée pour cette occasion. Au texte traditionnel ont été rajoutés des textes rédigés par des personnalités juives, essentiellement israéliennes et américaines, exprimant la contradiction morale existant entre cette fête, symbolisant la libération du peuple juif, et la domination par Israël d’un autre peuple privé de ses droits nationaux.

Plus de 120 personnes ont participé au seder de Paris. Lectures de textes et chansons se sont alternées tout au long de la soirée qui s’est achevée par une hora.

Un film d’une quarantaine de minutes a été réalisé rendant compte des principaux moments  de la soirée. Nous en avons extrait 4 courtes vidéos, chacune relatant un des moments clés de ce seder.

Voici pour commencer celle consacrée aux 4 verres qui scandent le seder. A chacun d’entre eux nous avons associé un souhait, suivi par la lecture d’un extrait d’un texte précurseur, rédigé par Amos Oz en août 1967, quelques semaines après la guerre des Six jours.

voir la vidéo sur les 4 verres

La seconde vidéo montre les 4 questions posées traditionnellement par des enfants au début du seder et qui demandent “En quoi cette nuit est différente des autres nuits ?”
Cette année du cinquantenaire de l’occupation on posera une cinquième question “En quoi cette année est différente des autres années ?”

voir la vidéo sur les 4 questions

La troisième vidéo montre un moment essentiel du seder, celui du “Dayenou”. C’est le passage de la Haggada  où l’on remercie Dieu pour ses bienfaits en disant pour chacun d’entre eux que “cela nous aurait suffi”.
Cette année nous avons rajouté une autre version de “Dayenou“.

voir la vidéo du Dayenou

La soirée s’est terminée par la chanson “Shir la shalom“, le chant de la paix, composé après la guerre des six jours,et qu’Yitzhak Rabin avait chanté quelques minutes avant d’être assassiné.

voir la vidéo du “Chant de la Paix”

voir la vidéo de “Avadim Hayinou”

et voici l’intégralité du film

Laisser un commentaire