A la une

Le Manifeste international de JCall : un accord cadre avec “deux Etats pour deux peuples”

single image
 Annonce publiée le 20 juin dans les journaux Le Monde et Libération.

Aux chefs d’État et de gouvernement des pays européens.
Mesdames, Messieurs,

JCall s’associe aux angoisses des familles des trois adolescents israéliens enlevés en Cisjordanie et espère qu’ils seront vite retrouvés sains et saufs. Ce nouveau drame rend encore plus pressant l’appel suivant que nous lançons aux dirigeants européens.

Les négociations entre Israël et l’Autorité palestinienne, enclenchées en juillet 2013 sous l’égide des États-Unis, se sont achevées sans résultat. Chacune des parties a déjà accusé l’autre d’être responsable de ce nouvel échec. Aucune information officielle n’ayant filtré sur leur contenu, conformément aux engagements pris, il nous est difficile d’en tirer un bilan. Par contre, nous affirmons que tout retour au statu quo antérieur est source de danger. C’est pourquoi nous nous adressons à vous et vous demandons de vous joindre aux États-Unis pour proposer un accord-cadre afin de sauver la solution à deux États qui, seule, permettra aux Palestiniens de réaliser leur existence nationale dans un État souverain
et à Israël de rester un État démocratique avec une majorité juive.

Cet accord-cadre aurait le mérite d’inciter les deux parties à réagir et à exposer leurs points de désaccord – et, corollairement, de convergence possible. Il leur permettrait ainsi de reprendre les négociations et d’essayer de parvenir à un accord sur la base des principes suivants, connus de tous :

– Un retour aux frontières de 1967, avec des échanges consentis de territoires d’égale superficie afin de tenir compte des réalités sur le terrain et de limiter le nombre d’Israéliens qui devront revenir au sein des frontières de l’État d’Israël.

– Des mesures de sécurité accordées aux deux parties, garanties notamment par une présence internationale reposant principalement sur les États-Unis.

– Des compensations accordées aux Israéliens actuellement établis dans les implantations de Cisjordanie et qui seront rapatriés en Israël.

– Différentes options proposées aux réfugiés palestiniens et à leurs descendants, pour résoudre définitivement leur problème. Ils recevraient des compensations et pourraient choisir de s’installer soit dans le futur État palestinien, soit dans leurs pays d’accueil actuels ou dans des pays tiers (à la discrétion souveraine des pays concernés), soit en Israël (pour une minorité symbolique d’entre eux, et à la discrétion souveraine de l’État d’Israël).

– Jérusalem capitale des deux États sur la base de la répartition actuelle des quartiers : ceux occupés par les Juifs feraient partie de la capitale d’Israël, et ceux occupés par les Arabes de la capitale du futur Etat palestinien. Les lieux saints seraient protégés par des accords internationaux et resteraient accessibles à tous.

– Une reconnaissance, par les deux parties, du droit des Juifs à disposer de leur État et du droit des Palestiniens à disposer du leur, sans préjudice des droits égaux de leurs citoyens respectifs. Sans une intervention politique internationale aujourd’hui, le risque est grand d’une grave détérioration de la situation, qui élargirait le fossé existant entre les deux populations.

“La communauté internationale peut-elle sauver la solution à deux Etats ? “

Réunion publique organisée par JCall mardi 24 juin à 20h30 à la mairie du 10ème arrondissement à Paris (72 rue du faubourg Saint-Martin).

En présence de Elie Barnavi , Alain Finkielkraut et Hubert Védrine.

Renseignements sur le site jcall.eu (cliquer pour lire le texte)

 

Plus de 1000 personnes ont déjà signé notre appel. Vous pouvez encore le faire sur notre site.

Parmi les personnalités signataires :

– Pour les Français : Georges Bensoussan • David Chemla • Alain Finkielkraut • Elisabeth de Fontenay • Sylvie Germain • Pierre Hassner • Paula Jacques • Pierre Nora • Pierre Schapira • Dominique Schnapper • le rabbin Michel Serfaty • Antoine Spire • Gérard Unger

– Pour les Belges : Pierre Goldschmidt • Henri Gutman • Guy Haarscher • Isi Halberthal • Joël Kotek • Le rabbinDavid Meyer • Maurice Sosnowski • Michèle Szwarcbur

– Pour les Italiens : Giorgio Gomel • Gad Lerner • Stefano Levi della Torre • Aldo Zargani

– Pour les Suisses : Léo Kaneman • Ruth Dreifuss

3 Commentaires
  1. Caroline Busson 5 années ago
    Reply

    J’approuve cette initiative.

  2. Evelyn Ascot Askolovitch 5 années ago
    Reply

    Il faut d’urgence trouver et appliquer la seule solution : deux états pour deux peuples.

  3. Grand Geneviève 5 années ago
    Reply

    No comment. Si je signe c’est que je suis d’accord, millediou !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

En voir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services