A la une

Le CCLJ soutient la reconnaissance de la Palestine par la Belgique

single image

Communiqué publié le jeudi 4 décembre 2014 par le CCLJ

Le Centre communautaire laïc juif David Susskind (CCLJ) soutient le projet de résolution de reconnaissance de l’Etat de Palestine que la Chambre des représentants s’apprête à adopter.

Nous accueillons favorablement cette initiative politique belge car elle a précisément le mérite de renforcer la solution des deux Etats en lui accordant une reconnaissance officielle. C’est un acte politique important pour tous ceux qui souhaitent qu’un Etat palestinien souverain et viable puisse coexister aux côtés d’un Etat israélien vivant en paix et dans la sécurité.

Nous saluons cette initiative car elle ouvre aussi des perspectives de négociations entre Israéliens et Palestiniens. Et à cet égard, nous avons toujours considéré qu’en dépit du blocage actuel, les négociations directes entre les deux parties au conflit constituent la seule voie pour aboutir à un accord définitif consacrant la solution des deux Etats.

Nous sommes pleinement conscients que cette résolution de reconnaissance ne sera pas suivie directement par la création effective d’un Etat palestinien aux côtés d’Israël. En revanche, nous ne pouvons que constater que ce projet de résolution visant à aboutir à une solution à deux Etats tient précisément compte des aspirations nationales des deux peuples.

Cette volonté politique dont témoigne la Belgique mérite d’être soutenue par tous ceux qui sont attachés à l’existence de l’Etat d’Israël.

Henri Gutman

Président du Centre communautaire laïc juif David Susskind

1 commentaire
  1. Jean-Loup Msika 4 années ago
    Reply

    Je ne connais pas ce ” Centre communautaire laïc juif David Susskind (CCLJ) ” mais en tout cas je trouve son initiative particulièrement stupide et dommageable, pour les raisons que j’expose dans le texte qui suit, adressé aux députés Français qui ont voté la reconnaissance inconditionnelle d’un état de Palestine qui est tout sauf “démocratique” et qui est en fait un instrument politique voué à la disparition de l’unique état Juif, tout simplement:

    L’Assemblée Nationale à reconnu un “état de Palestine” qui est en état de guerre civile, le Hamas terroriste ayant projeté les gens du Fatah du haut des immeubles lors de son coup d’état, avant de conclure un “accord de gouvernement”, alors qu’Abbas n’ose pas se rendre à Gaza…
    C’est un “état” ou les femmes sont victimes de crimes d’honneur, les homosexuels persécutés, les Juifs bannis (“pas un Juif en Palestine à déclaré Abbas!), les suspects de connivence avec Israël exécutés en série d’une balle dans la nuque, en place publique.
    Pourquoi ne pas exiger d’abord qu’Abbas reviennent sur ses exigences inacceptables de bannissement des Juifs de son futur état “démocratique”?
    Pourquoi l’Assemblée n’a t elle pas conditionné la reconnaissance de l’état de Palestine à l’acceptation des compromis nécessaires pour garantir la sécurité d’Israël, tels que démilitarisation, contrôle par Israël de la vallée du Jourdain, et surtout cessation de l’enseignement de la haine des Juifs dès la maternelle?
    En fait, cette reconnaissance sans conditions confortera les ennemis d’Israël dans leur certitude d’arriver à vaincre ce pays par l’intifada diplomatique, au lieu d’accepter les compromis nécessaires et d’apprendre enfin à en être de bons voisins paisibles.
    Elle fera reculer la paix et vous le savez bien! De votre comfort parisien, vous faites couler le sang au Moyen Orient!
    Pourquoi cette langue de bois (un état de Palestine “démocratique”, etc…) et cette mauvaise foi? Pour quelques voix dans le 93?
    Pour “sauver l’essentiel” comme disait le Maréchal?
    C’est un dèshonneur pour la France!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

En voir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services