A la une Actualités Articles

Décryptage d’une fausse nouvelle

single image

DECRYPTAGE D’UNE FAUSSE NOUVELLE

(avec, en prime, des raisons d’espérer)

 

Commençons par le décryptage, en cinq étapes.

1. Le titre sur Internet est catégorique (voir la photo jointe): «Israël approuve un projet d’annexion de la vallée du Jourdain».

2. Ce titre est aussitôt repris avec enthousiasme – comme des titres analogues, sur d’autres supports – par les amateurs de mauvaises nouvelles.

3. Mais, quand on clique sur le lien, le titre change soudain et devient: «Un projet d’annexion de la vallée du Jourdain devant le Parlement israélien». Alors, c’est une décision ou c’est un projet? http://www.rfi.fr/moyen-orient/20131229-israel-approuve-projet-annexion-vallee-jourdain-netanyahu

4. On commence à lire l’article, on apprend d’abord ceci: «C’est un projet controversé que le gouvernement israélien tente de faire passer devant le Parlement.» Donc, c’est un projet et pas une décision. Mais est-ce un projet du gouvernement israélien, vraiment?

5. On continue à lire et on découvre la dépêche du correspondant à Jérusalem, qui indique: «Le projet de loi présenté par une députée de l’aile droite du Likoud, le parti de Benyamin Netanyahu, a été adopté par une commission ministérielle et doit encore être soumis à l’aval de la Knesset.»

 

Résumons: Israël n’a rien décidé (puisqu’en démocratie le Parlement est souverain), ce n’est pas le gouvernement qui a proposé mais une députée, et ce n’est pas le gouvernement en session plénière qui a soutenu cette proposition mais une commission ministérielle.

Selon les médias israéliens, Netanyahou s’efforce d’enterrer cette proposition dont même la presse de droite dénonce l’absurdité: http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=6843

Tout cela n’ôte rien au sérieux de la chose, puisqu’on voit que les éléments extrémistes s’agitent et qu’au sein du gouvernement il y a des gens qui, par sympathie politique ou par calcul électoral, les soutiennent dans cette agitation.

 

Pour conclure, des raisons d’espérer. Depuis le commencement de la phase actuelle des négociations israélo-palestiniennes, on nous dit que la meilleure indication quant au degré d’avancement de ces négociations (qui se tiennent dans le plus grand secret) est le comportement des extrémistes dans les deux camps. Si les extrémistes s’affolent, nous dit-on, c’est qu’en dépit des apparences il y a des chances de réussite. Or il semble bien que les extrémistes s’affolent.

Bonne année aux hommes et femmes de paix. Soyez vigilants, et ne croyez pas trop vite aux fausses nouvelles. Que l’année qui s’ouvre nous offre des brassées de bonnes nouvelles – des vraies.

 

Meïr Waintrater

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publique.

En voir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services