Logo JCALL

Le réseau juif européen pour Israël, pour la paix
et pour la solution à deux Etats

Jewish European network for Israel, for peace
& for the two States solution

Version française (please see English version below)

couverture-colloque-2018
Nous vous annonçons que nous organisons samedi 28 avril 2018 à la mairie du 4ème arrondissement de Paris * un colloque dont le titre est "Israël, une démocratie en question". L'inscription préalable est obligatoire. Nous vous invitons à le faire directement sur le site.


* 2 place Baudoyer 75004 Paris

La démocratie israélienne a toujours fait preuve d’une vitalité où les Israéliens et les Juifs de la Diaspora ont légitimement trouvé des motifs de fierté. Une vitalité que l’on peut mesurer au rôle des contre-pouvoirs, à la liberté de la presse et des médias, au statut donné aux minorités (même si celui-ci est loin d’être parfait), à l’indépendance de la justice, et enfin au rôle de la Cour Suprême.

Malgré les guerres, le terrorisme et les Intifadas qui se sont succédé depuis la création de l’État, malgré cinquante années d’une occupation dont on ne voit pas la fin et qui confronte la société israélienne au contrôle d’une population aspirant à sa liberté et à son indépendance, la démocratie israélienne a toujours su trouver en elle les ressorts qui lui permettaient de préserver ses principes fondamentaux. Il est vrai que cette démocratie s’arrête à la « ligne verte » séparant Israël des territoires occupés ; cela souligne l’importance de la Cour Suprême, qui constitue un recours possible pour les Palestiniens et qui leur a parfois donné raison contre l’État.

Mais, ces dernières années, un vent mauvais souffle sur Israël, qui met en danger les fondements mêmes de cette démocratie : critiques et contestations des décisions de la Cour Suprême dont la coalition actuelle veut réduire le pouvoir, attaques répétées contre les médias et contre certaines personnalités ciblées pour leurs opinions, loi qui rend plus difficile le travail des ONG luttant contre l’occupation et ses effets, et projet de loi de « l’État-nation du peuple juif » dont la conséquence, si cette loi était votée, serait la remise en cause de l’équilibre existant entre les composantes juive et démocratique de l’identité d’Israël.
À cela s’ajoutent l’ingérence de l’État dans les programmes scolaires et culturels, sous l’action des ministres de l’Éducation et de la Culture, et les attaques répétées contre le Président Réouven Rivlin qui, à plusieurs reprises, est intervenu pour défendre le fonctionnement démocratique des institutions.

Certes, face à ces dérives dangereuses, on peut faire valoir, à juste titre, qu’Israël reste dans la région le seul État où les minorités ont des droits, un État où un ancien Premier ministre et un Président n’ont pas pu se soustraire à la justice et ont été condamnés à des peines de prison. Cependant une question angoissante reste posée : Israël risque-t-il d’évoluer vers un nouveau modèle de démocratie, celui des démocraties dites « illibérales », à l’instar des évolutions que nous constatons dans certains pays d’Europe ? Ou bien la société israélienne, au travers de l’action de ses institutions, de sa société civile, de ses intellectuels, de ses journalistes, et de ses hommes et ses femmes politiques restés fidèles aux valeurs fondatrices de l’État, va-t-elle trouver la force et la capacité de défendre son modèle démocratique ?

C’est à ces questions que ce colloque tente de répondre. Car, Juifs de la Diaspora attachés à Israël, nous tenons à dire que ces menaces sont inquiétantes pour son avenir comme pour le nôtre, et que nous nous engageons aux côtés de tous ceux qui, sous les feux croisés de forces extrémistes et nationalistes, se battent pour conserver à Israël son caractère d’État juif et démocratique.



Israël était sur le point de s'engager vers des élections anticipées, suite aux difficultés de la coalition actuellement au pouvoir et aux nombreuses affaires judiciaires impliquant le Premier ministre, l'affaiblissant au sein même de sa majorité. Nous suivrons avec attention ces développements en apportant notre soutien à tous ceux qui se battent sur place pour un Israël enfin en paix avec ses voisins. Pour pouvoir le faire, nous avons besoin de votre soutien.

English version


Saturday April 28th, 2018, at the Town Hall of the 4th arrondissement of Paris *, we will hold a Conference entitled "Questioning the Israeli Democracy". Prior registration is required.
We invite you to register directly on our website.

* 2 place Baudoyer 75004 Paris


The vitality shown in all times by the Israeli democracy has always inspired a legitimate pride in Israelis and Diaspora Jews. This vitality is reflected in the part played by counter-powers, in press and media freedom, in minorities status (even if it is far from perfect), in the independence of the judiciary, and in the role of the Supreme Court.

In spite of wars, Intifadas and terrorist attacks ongoing since the founding of the State, in spite of fifty years of an endless occupation which confronts the Israeli society to the control of a population aspiring to freedom and independence, the Israeli democracy has always been able to take advantage of its inner workings in order to preserve its basic principles. Of course, that democracy stops at the Green Line between Israel and the occupied territories; it underlines the importance of the Supreme Court, which constitutes a possible remedy for Palestinians and does sometimes agree with them against the State.

However in recent years, an ill wind has been blowing through Israel, undermining the foundations of that democracy: criticisms and challenges of the decisions of the Supreme Court (the power of which the actual coalition intends to reduce), repeated attacks against media and against well-known figures targeted because of their opinions; a law recently passed in order to complicate the NGO's struggle against the occupation and its impact; the bill of the "nation-state of the Jewish people" the consequence of which would be, if the law were to be adopted, the questioning of the balance existing between the Jewish and democratic components of Israel's identity. Added to that the State interference in school curricula and cultural agendas, implemented by the ministers of Education and Culture, and repeated attacks againt President Reuven Rivlin who stood up several times and defended the democratic functioning of the State institutions.

Facing this perilous drift it may be rightly argued that Israel remains in that region the only State in which minorities have rights, a State where a former Prime Minister and a President have been unable to escape legal proceedings and have been sentenced to jail.
However, a distressing question remains: Is Israel in danger of evolving toward a new model of democracy, such as the model of the so-called "illiberal" democracies we see progressing in some European countries ? Or will the Israeli society—through the work of its institutions, of its civil society, of its intellectuals, and its politicians, in keeping with the founding values of the State—find the strength and the capacity to support its democratic model ?

This conference intends to come up with some answers to these questions. As Diaspora Jews attached to Israel, we maintain that such threats are worrying and may affect Israel's future, and our future as well. We commit ourselves to stand with all those who, caught in the cross-fire of extremist and nationalist forces, fight to preserve Israel as a Jewish and democratic State.


Israel was on the point of holding early elections, as a result of the difficulties encountered by the coalition in power and of the numerous court cases involving the Prime Minister and weakening him within his own majority. We will keep a close watch on these developments by providing our support to all the people fighting there for an Israel finally in peace with its neighbours. In order to achieve this goal, we do need your support.

Aidez-nous / Help us

Rejoignez-nous et donnez-nous les moyens de développer notre action.
http://fr.jcall.eu/adhesion

JCall, le réseau juif européen pour Israël et pour la paix, est une initiative de citoyens juifs européens et d'amis d'Israël favorables à la solution « 2 Etats pour 2 Peuples ».
Profondément attachés à l’existence et à la sécurité d’Israël, ils voient dans la poursuite de l’occupation en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est une menace pour l’identité de cet Etat.
Ils sont à l'origine de l'Appel à la Raison lancé au Parlement Européen le 3 mai 2010 et signé depuis par près de 8000 personnes dont Daniel Cohn-Bendit, Alain Finkielkraut, Bernard Henri Lévy, (...).

Voir le texte de l’appel et nos informations sur notre site : https://fr.jcall.eu/
Please support us by paying your membership dues.
http://en.jcall.eu/membershipdonation

JCall, the European Jewish network for Israel and peace is an initiative of European Jewish citizens and friends of Israel in favor of the solution "two states for two peoples."
Deeply committed to the existence and security of Israel, they see the continuation of the occupation of the West Bank and Arab neighborhoods in East Jerusalem as a threat to the identity of that State.
They are at the origin of the Call to Reason launched at the European Parliament on May the 3rd 2010 and signed by nearly 8,000 people including Daniel Cohn-Bendit, Alain Finkielkraut, Bernard Henri Levy, (...).

See the text of the call and our information on our website: https://en.jcall.eu/

Nous contacter / Contact us

JCall site Francophone
https://fr.jcall.eu/
JCall site Anglophone https://en.jcall.eu/
JCall site Italien
https://it.jcall.eu/
Mail : contact@jcall.eu