Logo JCALL

Le réseau juif européen pour Israël, pour la paix
et pour la solution à deux Etats

Jewish European network for Israel, for peace
& for the two States solution

Bibi Gantz

Version française (please see English version below)



Nous avons lancé l’Appel à la Raison de JCall en mai 2010, un an après le retour de Benjamin Netanyahou au pouvoir, pour appeler à mettre fin à l’occupation et sauver la solution à deux États. Depuis, sous la direction des différentes coalitions de droite qui se sont succédé, non seulement cette question n’est plus à l’ordre du jour, mais de plus on est témoin d’une lente détérioration du climat politique interne qui se traduit aujourd’hui par des menaces sur la démocratie israélienne. C’est pourquoi nous espérons que les prochaines élections conduiront à un changement dans la direction du pays et nous avons recensé pour cela dix bonnes raisons de le faire :
  • Amender la « loi de l’État-nation » dans l’esprit du texte de la Déclaration d’Indépendance afin de permettre à tout Israélien, quelle que soit son appartenance ethnique ou religieuse, de s’identifier avec son pays et de ne pas se sentir rejeté. Un nouveau gouvernement devrait également supprimer ou amender les autres lois récemment votées qui ont mis à mal le modèle démocratique israélien et garantir l’indépendance de la Cour suprême et la liberté d’expression.
  • Remettre l’éthique au cœur du débat public, dans l’esprit de l’héritage des prophètes auquel les pères fondateurs de l’Etat ont voulu se rattacher. Ne pas oublier que « nous avons été esclaves en Egypte », comme le fait le gouvernement ces jours-ci en renvoyant des enfants nés en Israël et leurs parents restés illégalement. Lutter contre la corruption et interdire l’éligibilité de candidats mis en examen et la possibilité qu’ils soient nommés à des fonctions publiques.
  • Réduire les disparités sociales qui se sont creusées, faisant d’Israël un des pays les plus inégalitaires au sein de l’OCDE, et ne plus diriger le pays en privilégiant l’intérêt de quelques familles.
  • Donner des moyens identiques pour le développement de toutes les agglomérations du pays, quelle que soit l’identité de leur population ou leur localisation et ne pas comme aujourd’hui privilégier les colonies au détriment de la périphérie du pays.
  • Lutter contre le climat d’intolérance prédominant trop souvent aujourd’hui dans le débat public, opposant les communautés les unes aux autres : laïcs contre religieux, orientaux contre ashkenazes, juifs contre arabes, droite contre gauche …, climat qui se traduit parfois par des actes violents. Développer au contraire les valeurs de tolérance, sans que l’une des composantes de la nation ne cherche à imposer ses convictions à l’autre.
  • Ne pas privilégier la conception religieuse des orthodoxes sur celle des libéraux, ceci pour des calculs électoraux ; un choix qui risque de conduire à une coupure avec une part importante des Juifs de la diaspora, notamment américaine.
  • S’engager de façon active pour rechercher un accord avec les Palestiniens sur la base de deux États qui mette fin à l’occupation et garantisse l’avenir d’Israël comme État juif ET démocratique et ne pas soutenir comme aujourd’hui les projets d’annexion d’une partie de la Cisjordanie qui mettent en danger la sécurité du pays.
  • Changer l’image d’Israël sur la scène internationale et comprendre que la meilleure « Hasbara » (Explication de la politique israélienne) n’est pas de refuser l’entrée du pays à des opposants à cause de leurs opinions mais au contraire de montrer la situation du pays dans toute sa complexité.
  • Ne pas s’immiscer comme aujourd’hui dans la politique américaine, allié stratégique le plus important pour Israël, en soutenant ouvertement le parti républicain contre le parti démocrate, choix dangereux pour l’avenir et qui embarrasse la majorité des Juifs américains qui sont démocrates.
  • Ne pas soutenir les régimes populistes dont les dirigeants professent ou ont soutenu des opinions ouvertement antisémites comme Jarosław Kaczyński en Pologne, Victor Orban en Hongrie ou le président brésilien Bolsonaro, … au détriment des pays européens avec lesquels Israël partage les mêmes valeurs de démocratie libérale.
Autant de raisons pour espérer que ces élections marqueront enfin la fin de l’ère Netanyahou !



« Soirée post électorale ... Et maintenant ? » : Lundi 23 septembre à 20h30 nous vous invitons à participer à une soirée post électorale alors que seront connus les résultats définitifs des élections israéliennes.
Claudine Korall et David Chemla, à leur retour d’Israël, nous feront part de leurs impressions sur les derniers instants de la campagne et analyseront les différents scénarios possibles pour constituer un gouvernement.

Cercle Bernard Lazare, 10 rue Saint Claude, 75003 Paris
Réservation : contact@jcall.eu
PAF : 5 euros, gratuit pour les adhérents à jour de cotisation
Pour continuer à aider tous ceux qui se battent en Israël à surmonter les peurs et les méfiances réciproques et redonner espoir pour un autre avenir aux deux peuples, nous avons besoin de votre soutien.

English version


JCall launched the Call to Reason in May 2010, one year after Benyamin Netanyahu came back to power, in order to end the Occupation and save the Two State Solution.
Since then, under the leadership of successive right coalitions, not only that issue is not on the agenda any more, but we see a slow deterioration of the internal political climate resulting in threats on the Israeli democracy. This is the reason why we hope that the next elections will lead to a change of direction in the country and we have listed ten good reasons to do it:
  • Amend "the Nation-State Law" in the spirit of the Declaration of Independence in order to allow every Israeli citizen, whatever his ethnic origin or religion may be, to identify with his country and not feel rejected. A new government should also suppress or amend the other laws recently voted that endangered the Israeli democratic model, and guarantee the independence of the Supreme Court and the freedom of expression.
  • Put ethics back at the heart of the public debate, in the spirit of the prophets' heritage the Founding Fathers of this State wanted to be linked with. Never forget that "we were slaves in Egypt": that is exactly what the government is doing right now by expelling children born in Israel and their parents who were undocumented immigrants. Fight against corruption, prohibit indicted candidates to be elected and appointed to the Public Service.
  • Reduce the increasing social inequalities that have changed Israel into one of the most inegalitarian countries within the OECD, and stop leading the country by focusing on the interest of a few families.
  • Give identical means for the development of all the cities of the country, regardless of the identity of their population and of their specific location, instead of privileging the settlements at the expense of the periphery of the country, as they do today.
  • Fight against the climate of intolerance prevailing too often in the public debate, opposing communities: seculars against religious, orientals against ashkenazim, Jews against Arabs, right against left… a climate leading sometimes to violent actions. Rather, develop values of tolerance, and prevent any component of the nation from imposing its beliefs upon another one.
  • Never favour the religious conception of Orthodox Jews over that of the liberals, guided by electoral calculations; a choice which might lead to a break-up with most Diaspora Jews, especially American Jews.
  • Search actively with the Palestinians an agreement on the basis of Two States which will end the Occupation and guarantee the future of Israel as a Jewish AND democratic State, and reject the annexation plans of a part of the West Bank that threaten the security of the country.
  • Change the image of Israel on the international scene and understand that the best "Hasbara" (explanation of the Israeli politics) does not consist in denying entry to the country to opponents because of their opinions, but on the contrary, in exposing the situation of the country in all its complexity.
  • Never interfere like today in the politics of the United States, the most important strategic ally of Israel, by supporting openly the Republican party against the Democratic party, a perilous choice for the future, which embarrasses the majority of American Jews who are Democrats.
  • Never support populist regimes the leaders of which support or have supported openly antisemitic opinions, like Jaroslaw Kaczyński in Poland, Victor Orban in Hungary or the Brazilian President, Bolsonaro…at the expense of European countries with which Israel shares identical values of liberal democracy.
All the more reason to hope that these elections will mark the end of the Netanyahu era !

To continue to help all the people in Israel fighting to overcome the fears and the mutual distrusts and to restore hope for a different future in both populations we do need your support.

Aidez-nous / Help us

Rejoignez-nous et donnez-nous les moyens de développer notre action.
http://fr.jcall.eu/adhesion

JCall, le réseau juif européen pour Israël et pour la paix, est une initiative de citoyens juifs européens et d'amis d'Israël favorables à la solution « 2 Etats pour 2 Peuples ».
Profondément attachés à l’existence et à la sécurité d’Israël, ils voient dans la poursuite de l’occupation en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est une menace pour l’identité de cet Etat.
Ils sont à l'origine de l'Appel à la Raison lancé au Parlement Européen le 3 mai 2010 et signé depuis par près de 8000 personnes dont Daniel Cohn-Bendit, Alain Finkielkraut, Bernard Henri Lévy, (...).

Voir le texte de l’appel et nos informations sur notre site : https://fr.jcall.eu/
Please support us by paying your membership dues.
http://en.jcall.eu/membershipdonation

JCall, the European Jewish network for Israel and peace is an initiative of European Jewish citizens and friends of Israel in favor of the solution "two states for two peoples."
Deeply committed to the existence and security of Israel, they see the continuation of the occupation of the West Bank and Arab neighborhoods in East Jerusalem as a threat to the identity of that State.
They are at the origin of the Call to Reason launched at the European Parliament on May the 3rd 2010 and signed by nearly 8,000 people including Daniel Cohn-Bendit, Alain Finkielkraut, Bernard Henri Levy, (...).

See the text of the call and our information on our website: https://en.jcall.eu/

Nous contacter / Contact us

JCall site Francophone
https://fr.jcall.eu/
JCall site Anglophone https://en.jcall.eu/
JCall site Italien
https://it.jcall.eu/
Mail : contact@jcall.eu