La règle internationale veut que les pays reconnaissent leur existence réciproque, mais pas leurs «identités» respectives. L’exigence par Israël d’une reconnaissance préalable en tant qu’Etat juif est récente dans l’histoire des négociations israélo-palestiniennes, et Israël a signé des traités de paix avec l’Egypte et la Jordanie sans exiger une telle reconnaissance. Du point de vue des Palestiniens, l’exigence d’une reconnaissance d’Israël comme Etat juif renvoie au litige qui est au cœur du conflit; s’il doit y avoir une telle reconnaissance de leur part, ce ne sera qu’à la toute fin des négociations et en faire un préalable n’aboutit qu’à bloquer le processus. Une solution à deux États implique que les Palestiniens reconnaissent le droit de l’État d’Israël à exister dans des frontières sûres, à l’intérieur desquelles Israël continuera de se définir comme le souhaite la majorité de ses citoyens. 

Posted in: D. Assurer la paix, favoriser la coexistence