Il est vrai que la stagnation du processus de paix israélo-palestinien, la poursuite de l’occupation de la Cisjordanie par Israël et la croissance des implantations/colonies dans ces territoires, et l’activisme des organisations palestiniennes prônant le terrorisme et la destruction d’Israël, ont suscité des attitudes de découragement. Cependant, chez les Israéliens comme chez les Palestiniens, la formule «deux peuples, deux États» conserve le soutien d’une nette majorité de la population. Mais le temps presse. La paix est plus urgente que jamais.

Posted in: C. La paix est urgente, et elle est possible