L’Europe salue la constitution du nouveau gouvernement palestinien

La chef de la diplomatie de l’Union Européenne (UE), Catherine Ashton a salué mardi la constitution d’un gouvernement palestinien « de consensus national » qui constitue « une étape importante dans le processus de réconciliation palestinien ». L’Organisation des Nations Unies (ONU) aussi a salué l’union nationale palestinienne se disant disposée à apporter son aide aux efforts pour mettre fin à la division politique entre la Cisjordanie et la Bande de Gaza.

« Nous prenons note de la création d’un gouvernement palestinien de consensus national dirigé par le Premier ministre (Rami) Hamdallah. C’est une étape importante dans le processus de réconciliation palestinien », a affirmé la représentante de l’UE pour les Affaires étrangères dans un communiqué.

La France s’est également dite prête à travailler sous conditions avec le nouveau gouvernement, a annoncé mardi le ministère des Affaires étrangères.

« Les Nations unies soulignent depuis longtemps la nécessité de progresser vers une unité palestinienne », a indiqué dans un communiqué le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric.

De son côté, la Russie a affirmé que Moscou allait « coopérer activement » avec ce nouveau cabinet, par un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Par ailleurs, au lendemain de la formation officielle du nouveau gouvernement d’union palestinien, Israël s’estimait « trahi » par la décision de la diplomatie américaine de reconnaître le gouvernement de « consensus » palestinien soutenu par le Hamas.

Cliquer pour lire l’article complet sur I24 News (en français)

 

Laisser un commentaire