Le salut par les deux Etats

Extraits d’un article de David Landau paru le 27 décembre 2012 dans le quotidien Haaretz.

Journaliste israélien d’origine britannique, David Landau est un Juif orthodoxe qui, après des études dans des yéshivot de Bné-Brak et de Jérusalem puis des études de droit à Londres, s’est définitivement établi à Jérusalem en 1970.

L’idée est sans doute en train de faire son chemin. Pas encore au sein de la droite israélienne, mais parmi les amis – juif ou non juifs – d’Israël à l’étranger. Ceux-ci voient enfin la perspective menaçante d’un glissement vers une solution à un seul État, avec ce que cela implique pour la survie du projet sioniste.

Si cette prise de conscience se développe aujourd’hui hors d’Israël, cela est peut-être dû au fait que les extrémistes israéliens ne l’ont pas encore compris. De plus en plus de gens attachés à Israël savent que, si cela ne tenait qu’à ses dirigeants élus (et qui ont toutes les chances d’être réélus), l’État juif démocratique irait droit à sa perte.

S’agissant des hommes politiques qui dirigent les gouvernements et les parlements occidentaux, le souci de la survie d’Israël va de pair avec leurs intérêts nationaux en faveur du soutien à un Israël souverain. C’est pourquoi ils ont commencé à s’exprimer sur le sujet, avec une franchise et un sentiment de l’urgence sans précédent jusque-là. (…)

Le message ainsi transmis – et c’est à la fois un changement critique, et une raison d’espérer – est accueilli chez les amis d’Israël non plus avec des sentiments de suspicion et de rejet mais avec un intérêt nouveau et sérieux. Tout d’un coup, dix ans après que Tony Judt a pour la première fois publié le scénario d’un État unique, ce scénario inquiète fortement des gens qui ont à cœur l’avenir d’Israël.

 Drapeaux Israel Palestine face à face

 

 

Laisser un commentaire