JCall déplore la loi anti boycott votée par la Knesset

JCall déplore profondément l’adoption par la Knesset ce lundi 11 juillet d’un projet de loi visant à criminaliser l’appel au boycott d’Israël ou de ses implantations en Cisjordanie.

Malgré notre opposition totale et revendiquée au mouvement BDS, cette mesure nous semble en effet en contradiction totale avec le principe fondamental de liberté d’expression en démocratie.

De plus, contrairement aux objectifs annoncés par ses promoteurs, selon lesquels il s’agirait de protéger Israël, nous pensons au contraire qu’une telle loi ne peut que servir des intérêts contraires, notamment parmi ceux qui remettent régulièrement en cause le caractère démocratique de l’Etat d’Israël et souhaiteraient voir s’amplifier les mouvements de délégitimation, parmi lesquels les appels aux boycotts en question.

Nous notons cependant avec soulagement qu’il ne s’agit pas ici d’une initiative du gouvernement israélien, et que la gauche, Kadima et une partie du Likoud se sont prononcés contre ce projet de loi.

Nous espérons donc ardemment que la Cour suprême israélienne, saisie par plusieurs organisations israéliennes de défense des droits de l’Homme, annulera cette loi ; ce que de nombreux juristes israéliens jugent d’ores et déjà plus que probable.

Laisser un commentaire